Vendu !

0

Rare Baïonnette modèle 1886 (pas 1888 !) sous-officier autrichien – OEWG – Régimentée Landwehr – TBE

Baïonnettes / Bayonets

Rare exemplaire de la baïonnette austro-hongroise de sous-officier 1886 – Fabrication Steyr – arme et fourreau au marquage “OEWG”- régimentée pommeau et fourreau – douille de 17,5mm pour fusil Steyr Mannlicher 1886 en 11 mm –  TBE

Vendu !

Expédition sous 48H

SKU : 373-22

Toutes nos références indiquées présentes sont REELLEMENT en stock. Vous commandez - Vous êtes livrés.

Règlements en 3 ou 4 fois sans frais possibles sous conditions – nous contacter.

Tags:

Description

Celle-là n’est pas courante et elle a voyagé. La première moitié du XXième siècle fut éprouvante.Tant de révolutions armurières, tant de révolutions tout court, tant de batailles, tant de pays disparus et créés…

Rare exemplaire de la baïonnette austro-hongroise de sous-officier 1886 – Fabrication Steyr – arme et fourreau au marquage “OEWG”- régimentée pommeau et fourreau – douille de 17,5mm pour fusil Steyr Mannlicher 1886 en 11 mm –  TBE

OEWG (“Österreichische Waffenfabriksgesellschaft” ou “Société austro-hongroise de production d’armes”) est l’ancienne usine des Werndl qui deviendra par suite la « Steyr-Werke AG » et finalement « Steyr-Daimler-Puch AG.

La baïonnette du modèle 1886 n’a duré que….deux ans, remplacée très vite par le modèle 1888 qui lui équipait le nouveau fusil Manlicher, modèle1888. C’est dire si elle est rare. Et que dire du modèle de sous-officier encore bien plus rare. On la reconnait à sa douille de 17,5 mm qui passera à 16,5mm sur le modèle 88 (autre fusil) puis à 15,2mm sur modèle 1895. Mesures au pied à coulisse !

Notre exemplaire a conservé ses marquages régimentaires autrichiens. Capturée, vendue, perdue, elle est surement passée à un moment ou un autre par l’armée roumaine et forcément pendant ou juste après 1914-1918 (avant 14-18, OEWG n’a fourni à la Roumanie que des modèles 1893 très différent car proches de la 71/84 allemande)car le fourreau est marqué aussi au “Phénix”.

En plus, c’est une sous-officier avec son anneau de dragonne et son crochet typiquement autrichiens.

Très bon exemplaire un peu tabac, avec une pointe d’oxydation au sommet de pommeau seulement mais mais sans piqûre profonde aucune – Poignée bois avec traces de manipulation mais sans coup ni manque – Bouton-poussoir fonctionnel –  Marquage régimentaire sur la croisière “123 L” (roumain) et sur le pommeau au sommet pour une unité autrichienne de Landwehr sur le talon de poignée “LR 16.2.92” (16° Régiment de Lanwehr . 2° compagnie. arme n°92) – lettre “BO” sur la soie au ds de poignée.

La lame est belle et non tachée – marquée OEWG – beau poinçon royal hongrois au talon – Le modèle 1895 pour les hongrois a été fabriqué en Hongrie. En revanche le 1886 n’a été fabriqué qu’en Autriche. Notre exemplaire a donc été fabriqué à Steyr puis a été attribué à un corps hongrois de l’armée Impériale autrichienne avant de partir pour la Roumanie aux hasards de la guerre. Elle aura voyagé…

Le fourreau est bien du modèle 1886 – (260mm). Ce n’est pas un fourreau de 1895 remis sur une 1886 (ou 88)comme très souvent ! Car les fourreaux d’origine ont bien souvent disparus. Celle-ci l’a gardé. La bouterolle de chape est bien marqué OEWG aussi, le phénix et surtout au numéro de l’arme “96” – Elle a bien failli être au numéro…(“92” au pommeau).

Très rare pièce d’armement autrichien – modèle très difficile à trouver bien plus que le 1888 – encore bien plus en sous-officier évidemment – Une pièce rare pour un collectionneur de baïonnettes 1914-1918.

Arme non classée au CSI mais interdite de vente aux mineurs : CNI obligatoire

close

Ne manquez pas nos nouveautés entrées en stock récemment !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.