Vendu !

0

Belle et peu courante Baïonnette ROSS MK II – Armée canadienne – 1°GM – 1916 – Très bel exemplaire

Baïonnettes / Bayonets

Rare et belle Baïonnette ROSS MK II – Armée canadienne – 1°GM – fabrication de mai 1916 – Exemplaire de la commande anglaise du début 1916 – Arme et fourreau en excellent état – très beaux marquages partout – bien du “CEF” “Canadian Expeditionnary Force” ou Corps Expéditionnaire Canadien en Europe – aucun marquage US (très rare) – canadien 100% !  Très bel exemplaire de collection.

Vendu !

Expédition sous 48H

SKU : 364-22

Toutes nos références indiquées présentes sont REELLEMENT en stock. Vous commandez - Vous êtes livrés.

Règlements en 3 ou 4 fois sans frais possibles sous conditions – nous contacter.

Tags:

Description

Une bête peu courante en collection…

Please look at our very nice and scarce bayonet Ross MKII here after – if interested buy it or contact us though our contact page ( We speak English). For your full information we also found in the same very nice Parisian collection a very scace exemplar of the bayonet Ross MK I (2000 pieces made between 1908 and 1910) in very good condition. Please again do not hesitate to contact us ! Our contact page is here : https://flingusmaximus.com/contact/

Cette baïonnette équipaient le fusil canadien Ross MKIII (en 303 british) avec lequel nos amis canadiens sont entrés dans le 1er conflit mondial en 1915. 

Cette baïonnette a été produite en deux versions (MKI et MKII) et à seulement environ 420 000 exemplaires en tout.

Les canadiens prenaient leur temps. Le fusil Ross MK I a été adopté en 1905, la baïonnette en 1908 et bien que brevetée en 1907 d’où la mention « patented 1907 » inscrite sur le pommeau mais notre modèle MKII lui n’a commencé à être livré qu’en 1910. Le fusil Ross M-1905 MKI n’était d’ailleurs pas équipé à l’origine d’un tenon de baïonnette.

Après diverses péripéties et améliorations, les canadiens sont rentrés en guerre en février 1915 avec le fusil Ross MKIII. Rapidement sont remontés des unités des soucis de fonctionnement du fusil notamment après la première bataille de Ypres en avril 1915.

Longueur du fusil peu adapté à la lutte en tranchée surtout quand on combat cote à cote avec des anglais équipés du très râblé Lee-Enfield MKIII, tolérances si précises de fabrication que l’encrassement en tranchée posait des problèmes, extraction capricieuse, et décrochage de la baïonnette lors du tir firent que fusil et baïonnette furent progressivement retirés du service de première ligne dès mi-septembre 1916. Ils furent remplacés par le classique fusil anglais SMLE M-1907 MKIII.

S’il était d’un fonctionnement capricieux en tranchée, le fusil Ross est néanmoins une excellente arme de précision, sensiblement supérieur au Lee-Enfield à moyenne et longue distance et servit longtemps de fusil de snipping en tranchée. C’est avec ce fusil que Francis Pegahmagabow, militaire amérindien le plus décorés de l’Histoire du Canada éliminera 378 allemands en sniping durant la première guerre mondiale. Il était parti sur le sentier de la Guerre dès la bataille de Ypres d’avril justement.

Suite à ce retrait prématuré, arme et baïonnette, déjà peu produits, sont en conséquence devenu encore plus rares. Un gros lot des survivantes a été vendu pour faire de l’entrainement aux USA qui, vers 1916/17, n’avaient juste rien du tout pour équiper et entrainer leur armée. Ils y ont apposé leurs marquages en plus des marquages canadiens ce qui permet de les reconnaitre illico.

Notre exemplaire est quasi parfait de baîonnette MK II produite à partir de 1910. Du pure canadien. C’est, en plus, un rare exemplaire d’une commande anglaise de 1916 pour équiper les troupes canadiennes du front de 1916 quelques mois avant avant le retrait.

Poignée en bois excellent état avec très peu de traces de manipulation et des marquages encore bien lisibles – Elle porte bien estampé dans le bois à droite le sigle “CEF” “Canadian Expeditionnary Force” du Corps Expéditionnaire Canadien en Europe – Le pommeau porte bien à droite (en TBE et très lisible) le classique “Ross Rifle Co – Quebec – Patented 1907” sur trois lignes et à gauche le très beau “Broad arrow” dans le cercle pour le Canada – un chiffre “11” désigne le modèle pour baïonnette Mark ” II ” et surtout on voit clairement sa date de fabrication “5/16” pour mai 1916. Aucune oxydation ou piqûre. Marques d’inspection 4 couronné sur la soie et le pommeau. Très très belle.

La lame est du type large genre Bowie Knife, très large, et ressemble à un couteau de chasse ce qui n’a rien d’étonnant pour des canadiens… Elle est dans sa bonne forme et sa longueur d’origine avec juste des traces peu profondes d’oxydation anciennes en bout de lame genre tabac qui disparaitraient totalement après un polissage léger (que je me refuse à faire sur une pièce de cette qualité) et qui ne nuisent pas à sa belle présentation. Les baïonnettes Ross sont souvent en état très moyen sous nos climats et notre lame fait figure de concurrente à un concours de beauté à côté de la plupart car c’est vraiment léger. Très belle aussi.

Surtout il s’agit de la belle fabrication du contrat anglais signé pour équiper les canadiens déjà engagés au front au tout début de 1916 – cela se voit à la grosse attache ronde en cuivre propre au contrat anglais plantée dans le passant du porte-fourreau qui n’est pas présente sur les baïonnettes Ross MKII de commande canadienne… C’est encore moins courant.

Le fourreau est juste très beau. Il est bien estampé “MKII” et “1916” vers le bas au dos. Le signe “CEF” de la “Canadian Expeditionary Force” est bien frappé aussi à l’arrière de porte-fourreau (en plus de figurer sur le bois de la poignée).  Petit trou de suspension à l’arrière du passant. Il est en excellent état avec sa bonne bouterolle terminale de fer. Tous les marquages dans le cuit sont magnifiques et encore bien lisibles ce qui est rare après 104 as…. Toutes les coutures sont en place et bien solides.  Très rare dans cet état de fraicheur.

Bref du très très beau et pur jus canadien et 1916. Aucun marquage US. Elle vient du champs de bataille.

Au final une rare et très belle pièce, très difficile à trouver dans cet état de fraicheur et d’homogénéité – aucune retouche ou modification depuis 1916 – un exemplaire parfait et rare de collection pour un collectionneur sérieux de baïonnettes 1914 – 1918 ou du Commonwealth.

Arme non classée au CSI mais interdite de vente aux mineurs : CNI obligatoire

Pour info nous avons aussi rentré la rarissime baïonnette Ross MKI de la même très belle collection que celle présentée ici – elle n’a été produite qu’à 2000 exemplaires ! Excellent état aussi ! Nous consulter !

 

close

Ne manquez pas nos nouveautés entrées en stock récemment !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.