150

Peu courant – Lot de 4 insignes patriotiques de casquettes pour soldats autrichiens -1ière GM – TBE

Militaria / miscellaneous military stuff

Lot de 4 insignes patriotiques et d’unités de casquette pour troupe ou officiers austro-hongrois portées sur le coté du couvre-chef durant la première guerre mondiale. Plus un insigne de col de sous-officier prussien réglementaire.

1 en stock

Expédition sous 48H

SKU : 298-22

Toutes nos références indiquées présentes sont REELLEMENT en stock. Vous commandez - Vous êtes livrés.

Règlements en 3 ou 4 fois sans frais possibles sous conditions – nous contacter.

Tags:

Description

Lot de quatre insignes de casquette pour troupe ou officiers austro-hongrois portées sur le coté du couvre-chef durant la première guerre mondiale (plus un insigne réglementaire allemand).

Ces insignes ont commencé à apparaitre fin 14/début 15 avec la stabilisation des fronts – Ils célèbrent les unités souvent des bataillons, des régiments, des armées, des fronts, des actions d’éclats ou bataille dont l’opinion avait parlé, des troupes spéciales, des monarques ou parrains de régiments, des généraux ou chefs victorieux qu’ils soient nationaux ou alliés….

Les matières employées (zinc, fer, laiton métaux doré ou argentés…., beaucoup sont émaillés !) leur dessin souvent très fin et évocateur ainsi que leur frappe souvent de grande qualité pour des tôles très fines en font un thème à part de collection pour la grande guerre. Les austro-hongrois (car beaucoup célèbrent aussi des unités hongroises de l’Empire et pas seulement autrichiennes) furent les seuls à produire des badges patriotiques et commémoratifs pour la troupe en aussi grand nombre et aussi diverses

Petits insignes patriotiques distribués aux troupes, ils ont souvent été frappés par des graveurs ou bijoutiers qui ont laissé leur marque aux dos. L’amour du travail bien fait… J’ai rajouté une photo d’une casquette de troupe austro-hongroise revêtue de tels badges pour montrer comment cela se portait.

j’en ai récupéré 4 autres : l’un célèbre une unité de torpilleurs autrichiens en mer Adriatique (l’Autriche avait encore une façade méditerranéenne dans ce qui allait devenir la Yougoslavie après 1918). Le second célèbre le corps d’Armée Hofmann, engagé dans les Carpates contre la Russie en 14/15 puis en Italie, le troisième les unités de Cavalerie Légère de l’Armée austro-hongroise, le quatrième deux années de front pour une unité autrichienne. 

Le dernier (cinquième) est un insigne de col de sous-officier prussien, signe distinctif propre à tous les sous-officiers de tous grades dans l’armée impériale. Il est, lui, réglementaire. Il en existe un différent pour les bavarois, les badois, les Wurtembergeois et les saxons.

Les allemands et les français ont produit peu de ses insignes patriotiques d’unités, leur port n’étant réglementairement pas “tolérés” dans la troupe. En France, je ne connais que le Sanglier de la 33° DI pour cette période qui est sans doute l’ancêtre des insigne pucelles régimentaires qui se sont développés après la 1ière GM). Leurs équivalents patriotiques sont tous “civils” et leur facture est différente de ceux portés par les austro-hongrois.

Bref un ensemble évocateurs de la grandes guerre et un incroyable thème de collection – ils sont désormais très recherchés pour leur variété et leur intérêt historique.

Élément non classé au CSI

close

Ne manquez pas nos nouveautés entrées en stock récemment !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.