1.600

Très rare pistolet MAB 15 F1 compétition militaire – 300 ex. – 9 para – boite d’origine – excellent état

Revolvers et pistolets de catégorie B

Très rare pistolet MAB 15 F1 de compétition militaire – 300 exemplaires commandés seulement – calibre 9×19 – canon rotatif – boite d’origine – manuel d’époque – chargette – second chargeur – Etat excellent+

1 en stock

Expédition sous 48H

SKU : 401-22

Toutes nos références indiquées présentes sont REELLEMENT en stock. Vous commandez - Vous êtes livrés.

Règlements en 3 ou 4 fois sans frais possibles sous conditions – nous contacter.

Tags:

Description

Maître Flingus a le sourire. Il a encore trouvé une très belle et très rare arme, française en plus. Un magnifique collector.

Tout le monde connait le MAB PA15. Un beau pistolet semi-automatique simple action, avec un chargeur à 15 coups, conçu en 1966 par la Manufacture d’armes de Bayonne (MAB) dans le but remplacer le MAC modèle 1950 de l’armée française.

Hélas, l’armée n’en a pas voulu et elle est restée avec ses vieux MAC 50 malgré des utilisateurs pour le moins peu satisfaits…

Dans les années 80, c’est finalement le PAMAS G1, un ersatz de Beretta 92 mais produit en France qui a pris l’essentiel du marché. Jusqu’à la chute finale de notre industrie manufacturière d’armes légères. Désormais nos hiérarques ont décidé, dans leur grande sagesse et dans une vista économique légendaire que le monde entier nous envie, de … tout importer. C’est plus simple, plus “compétitif”, plus volontariste, ça assure l’avenir. C’est visionnaire. Bref.

Néanmoins avant de mourir de sa moche mort, la MAB avait eu le temps d’écouler de 1966 à 1982 environ 100 000 unités du MAB PA15 ‘standard’. Ce qui ne suffit pas à en faire une arme courante. Loin de là.

L’arme est en soi remarquable. On lui reprocha parfois son poids, ses organes de visée, la forte puissante de son ressort de culasse et une détente “militaire” (surprenant pour une arme militaire justement) mais rien de fondamental. Quand on veut tuer son chien…

Fonctionnant selon un mécanisme original à canon rotatif ( un principe qui hante l’histoire de l’armement de poing depuis le Steyr Hahn 1911… mais c’est un autre sujet), ce pistolet “standard” fut surtout réputé pour son grand confort, sa précision et sa fiabilité. Son magasin de 15 coups était en plus celui avec la plus grande capacité pour un pistolet automatique à son apparition. Il n’a été rejoint que 7 ans plus tard par le CZ75.

Preuve de ses qualités, non reconnues à domicile, il fût adopté par l’armée finlandaise (qui comme ont le sait sont des manches en matière d’armes à feu), nombre de pays africains qui l’utilisent encore et il a même servi au…SDECE.

Ce qu’on sait moins c’est qu’il en fût aussi produit une version compétition à canon long et à culasse rallongée, dotée d’organes de visée réglables cette fois et d’une détente améliorée pour le tir sportif militaire, le MAB 15 F1. Canon, glissière, poignée, hausse, guidon tout est différent du MAB 15 standard. Sauf l’excellent principe du canon rotatif.

C’est cette arme rare que Maître Flingus vous présente aujourd’hui. Si elle est souvent confondue avec son papa, le MAB 15, elle lui est pourtant très supérieure.

Vers 1970, le ministère de la défense ne fit l’acquisition que de quelques centaines de ces MAB P15 F1 de compétition (200 à 300 armes probablement pas plus – voir GA n°392°), afin de doter les tireurs militaires français participant aux compétitions OTAN d‘une arme de haute précision de fabrication nationale. Elle n’a été utilisée n’a été utilisée que par les équipes militaires françaises de tir sportif sous la désignation de PAP Mle F1 (pour Pistolet Automatique de Précision modèle F1).

C’est une arme de tir de compétition, spécialement créée pour équiper l’armée française en concours et pas une arme en dotation réglementaire dans les corps de troupe. C’est le seul exemple que je connais dune arme militaire française n’ayant eu que ce seul but. Un vrai collector ! Nos équipes ont raflés nombre de titres avec elle.

Notre exemplaire est quasi parfait. Entièrement usinée dans la masse c’est une bête superbe.

Canon 6 pouces – Bronzage noir de guerre magnifique et quasi intouché – plaquette avec juste un tout petit pet non visible sur les photos et que je signale donc pour être complet. Son canon à verrouillage rotatif sans mouvements parasites permet une remise en ligne immédiate. Acier massif, usinage dans la masse, ajustages parfaits. Canon miroir. Mécaniquement impeccable. L’arme est réputée d’une robustesse à toute épreuve. il est plus qu’en excellent état. Une top arme de compet’ en soit dans un calibre facile à trouver le 9 para.

C’est réellement une arme qui montre les talents exceptionnels de l’arquebuserie française de cette époque  en matière d’armement individuel et plus particulièrement d’arme de poing. Que nous n’ayons pas pu avoir aujourd’hui au moins un CZ ou Glock national touche vraiment à l’absurde.

Ce très beau pistolet nous est en plus venu dans sa boite d’origine avec sa chargette, un deuxième chargeur, et son manuel d’origine. Bref complet sortie d’usine.

Pièce très rare, à collectionner dans une série de PA français du XXième siècle. Cette arme est en plus d’une esthétique rare. Une élégance française. Le top et un must have pour un collectionneur-tireur.

 

ARME DE CATÉGORIE B AU CSI : SOUMISE À AUTORISATION, PHOTOCOPIE DE LA PIÈCE D’IDENTITÉ ET ORIGINAUX DES VOLETS 1 ET 2 DE L’AUTORISATION. Expédition contre signature en deux colis séparés d’au moins 48 heures obligatoire.

close

Ne manquez pas nos plus belles nouveautés entrées en stock récemment !

Nous publions seulement une à deux lettres de nouveautés par mois pour vous montrer nos pièces les plus intéressantes.
Ne les ratez pas !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Et aucun mail en dehors des commandes ou des questions ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.