560

Baïonnette allemande Ersatz – S14 Gottscho dite de “Mitrailleur bavarois 1915” – “S W + G” – Bon fourreau – Pièce rare – TBE

Baïonnettes / Bayonets

Belle et rare baïonnette ersatz de type S14 “Gottsho” – dite “de Mitrailleur bavarois 1915” – Marquage “SW”  + “G” dans un cercle  – Plaquette sans aucune fente (très rare) – Lame parfaite – Bon fourreau du modèle – Très bel exemplaire TBE+

1 en stock

Expédition sous 48H

SKU : 556-22

Toutes nos références indiquées présentes sont REELLEMENT en stock. Vous commandez - Vous êtes livrés.

Règlements en 3 ou 4 fois sans frais possibles sous conditions – nous contacter.

Tags:

Description

Ah, la S14 “Gottscho” …. Un des mythes des collectionneurs de baïonnettes allemandes de la première guerre mondiale du monde entier.

C’est vrai qu’elles sont rares. Et puis, elles ont une histoire qui raconte aussi l’histoire de toutes les guerres derrière le front…

Le “G” sur le talon de lame correspond au célèbre “Doktor Gottscho”.

Fin 14 / début 15, le Doktor Lucian Gottscho s’était présenté comme concepteur et fabricant d’armes ayant entendu parler du manque (réel et) criant de baïonnettes pour équiper une armée qui passait alors de 1,5 millions d’hommes à plus de 8 millions sur deux fronts en quelques mois. Il réussit à faire valider un modèle de sa conception et de sa “fabrication” pour répondre à ce besoin. Il a même commencé à livrer les arsenaux d’État à commencer par celui de Amberg en Bavière.

En réalité, ce bon Dr Gottscho, concepteur sulfureux faisait en fait sous traiter ses “productions” à prix réduits par divers petits fabricants (c’est pour cela que l’on ne trouve pas de marquages de grandes firmes allemandes connues de la baïonnette sur des Gottscho); faisait livrer puis facturait les arsenaux au prix du marché. Il empochait la différence sans avoir investi ni organisé en bonne et due forme le site de production “vanté” aux autorités. Des problèmes de qualité furent soulevés notamment de fragilité des plaquettes.

Le pot-aux-roses fut découvert et ce bon docteur Gottscho a fini par se faire virer des productions militaires avec un statut de profiteur de guerre. Il n’a donc pas sévi très longtemps. La “production” Gottscho n’aurait pas duré plus deux ou trois mois…

Ses baïonnettes, outre leur dessin très particulier, se reconnaissent par leur marquage au talon : une sorte de  “G” dans un étrange cercle en forme de cornue (était-il chimiste?) à coté de la marque du sous-traitant.

Cette histoire a deux conséquences pour les collectionneurs : 1) la production fut courte et en nombre limité (moins de 27.000 pièces dont les très rares modèles à scie) ce qui rend les Gottscho  assez rares en soi. 2) il existe autant de variantes de marquages que de sous-traitants ayant produit pour notre bon Doktor. d’où des variantes de marquages très recherchées.

Pour les S14 de son propre dessin ou notre “Gottscho” dite de “mitrailleur bavarois”, on trouve : “G + SW”; “G+S”; ” G+ CS”; “G+ SS”, “G+ Bi,”; “G+ KS” et “G+ DS”. Car Gottscho a utilisé pas mal de sous-traitants (peut-être 7) pour finaliser ses combines. De plus Le G de Gottsho est parfois associé sur à un petit ” r” sur certains de ces marquages.

Notons, entre parenthèses, que notre Lucian Gottscho a aussi sévi en “produisant ” quelques S14 du modèle général, le plus classique,  car on connait des S14 “standard” avec marquages  SM+ G et SD + G. Elles sont rarissimes.

Pour la Gottscho, cela fait au moins sept variantes (sans les modèle scies) pour une baïonnette déjà rare en elle-même.  Merci qui ? Merci Doktor Gottscho !

Bref un pan d’histoire de la guerre dans la guerre. Celui des innombrables profiteurs sur fournitures militaires qui ont hanté tous les conflits.

Les baïonnettes Gottscho sont néanmoins allées au combat (on en avait déjà pas assez de baïonnettes) et les bons ouvrages de référence (surtout le Roy Wiliam pages 542 à 550) nous montrent des photos de soldats allemands en situation portant ces armes rares entre 1915 et 1918 – J’en ai même eu une de fouille il y a longtemps ce qui est très rare. Néanmoins rien ne prouvent qu’elles aient été prioritairement affectées aux unités de mitrailleurs même si elles ont été surtout portées par des bavarois. Je n’en ai jamais eu avec des marquages d’unités de mitrailleurs type MG Kompanie. Car certaines ont effectivement été régimentées en uniié. L’appellation de “mitrailleur 15 bavarois’ est donc plutôt un oui-dire de collectionneur. ce qui n’ôte rien à la la rareté du modèle

Examinons notre rareté donc:

Poignée en très bon état  – sans aucune corrosion ni piqurebouton poussoir parfaitement fonctionnel Plaquette de bois unique d’une seule pièce (propre au modèle comme la S98 1er type) avec juste quelque traces de manipulation – une seule mini fente sur la poignée à l’avant droit – à peine visible et le la signale pour être complet  – plaquette ultra saine néanmoins (il est très rare de trouver une plaquette Gottscho sans au moins une mini fente quelque part car la fragilité des plaquettes est justement un des vices reprochés à ce modèle par l’Arsenal de Amberg ). État rare pour une Gottscho _  TBE++

Lame superbe dans toute sa longueur en TBE avec son marquage bien net et bien visiblemarquage « SW » + « G » dans un cercle. Ce marquage est peu courant – les plus courants (euphémisme) est “G+ KS” et “BI + Gr” – juste top.

Très beau poinçon de réception sur le dos. A priori il est bavarois car c’est le plus souvent rencontré et 75% de la production Gottscho a été refilée aux bavarois (le reste aux wurtembougeois).

Très bon fourreau bien original du modèle repeint – sans aucun coup ni enfoncement (!) – état excellent nonobstant la peinture. C’est bien le rare fourreau d’origine rigoureusement propre à ce modèle et pas un fourreau de remplacement. Je recommanderai à l’acquéreur de décaper la peinture brillante car celle d’origine est peut être dessous (cela m’est arrivé souvent) et, dans la négative, juste de le bronzer à froid ou de le repeindre en noir mat. Ce serait top. État excellent

Cette rare baïonnette se fixe sans aucun problème sur tous fusils type G98 ou Kar98 a ou b.

Belle et rare pièce allemande de la guerre de 14-18 en excellent état de présentation et dans son bon fourreau d’origine avec un marquage de fabricant peu courant. Cette baïonnette a été produite fort peu de temps et elle constitue un ajout de choix pour une collection de baïonnette allemande. Ce modèle commence à se faire très rare surtout dans cet état…

 

Arme non classée au CSI mais interdite de vente aux mineurs : CNI obligatoire.

*********************************************************************************************************************************************************************************************************************

Répétons le ! L’armurerie Flingus Maximus à Paris et partout en France est là aussi pour vos formalités armes entre particuliers, le rachat de collections armes et militaria, vos estimations d’armes, vos questions armes dans les successions et héritage. Contactez votre armurier préféré via notre formulaire de contact ou à contact@delerea.com

close

Ne manquez pas nos plus belles nouveautés entrées en stock récemment !

Nous publions seulement une à deux lettres de nouveautés par mois pour vous montrer nos pièces les plus intéressantes.
Ne les ratez pas !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Et aucun mail en dehors des commandes ou des questions ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.