550

Belle et très rare Baïonnette ROSS MK I d’essai (pas MKII) – Armée canadienne – 1910 Très bel exemplaire

Baïonnettes / Bayonets

Rare et belle Baïonnette ROSS MK I – Armée canadienne – fabrication d’essai 1909/1910 – 20 000 exemplaires seulement – Arme et fourreau en excellent état – très beaux marquages partout – Très bel et rare exemplaire de collection.

1 en stock

Expédition sous 48H

SKU : 404-22-1

Toutes nos références indiquées présentes sont REELLEMENT en stock. Vous commandez - Vous êtes livrés.

Règlements en 3 ou 4 fois sans frais possibles sous conditions – nous contacter.

Tags:

Description

J’ai vendu il y a peu une Ross MKII déjà rare en collection. Mais ici nous avons un dahu de collection : Une MK I

Cette baïonnette équipaient le fusil canadien Ross MKIII (en 303 british) avec lequel nos amis canadiens sont entrés dans le 1er conflit mondial en 1915. 

Cette baïonnette a été produite en deux versions (MKI et MKII) et à seulement environ 420 000 exemplaires en tout dont seulement 20.000 pour cette MKI.

Les canadiens prenaient leur temps. Le fusil Ross MK I a été adopté en 1905, la baïonnette en 1908 et bien que brevetée en 1907 d’où la mention « patented 1907 » inscrite sur le pommeau mais notre modèle MKI qui lui n’a commencé à être livré qu’en 1909. Le fusil Ross M-1905 MKI n’était d’ailleurs pas équipé à l’origine d’un tenon de baïonnette.

Après diverses péripéties et améliorations, les canadiens sont rentrés en guerre en février 1915 avec le fusil Ross MKIII. Rapidement sont remontés des unités des soucis de fonctionnement du fusil notamment après la première bataille de Ypres en avril 1915.

Longueur du fusil peu adapté à la lutte en tranchée surtout quand on combat cote à cote avec des anglais équipés du très râblé Lee-Enfield MKIII, tolérances si précises de fabrication que l’encrassement en tranchée posait des problèmes, extraction capricieuse, et décrochage de la baïonnette lors du tir firent que fusil et baïonnette furent progressivement retirés du service de première ligne dès mi-septembre 1916. Ils furent remplacés par le classique fusil anglais SMLE M-1907 MKIII.

S’il était d’un fonctionnement capricieux en tranchée, le fusil Ross est néanmoins une excellente arme de précision, sensiblement supérieur au Lee-Enfield à moyenne et longue distance et il servit longtemps de fusil de sniping en tranchée. C’est avec ce fusil que Francis Pegahmagabow, militaire amérindien le plus décorés de l’Histoire du Canada éliminera 378 allemands en sniping durant la première guerre mondiale. Il était parti sur le sentier de la Guerre sans calumet dès la bataille de Ypres d’avril justement.

Suite à ce retrait prématuré, arme et baïonnette, déjà peu produits, sont en conséquence devenu encore plus rares. Un gros lot des survivantes MKI et MKII a été vendu pour faire de l’entrainement aux USA qui, vers 1916/17, n’avaient juste rien du tout pour équiper et entrainer leur armée. Ils y ont apposé leurs marquages en plus des marquages canadiens ce qui permet de les reconnaitre illico. Si les MKII ont connu le combat avant leur retrait en 1916, les MKI elles ont toutes été cédées aux USA vers 1916/17. C’est bien le cas de la notre.

Notre exemplaire est un exemple quasi parfait de baïonnette Ross MK I produite entre janvier avril 1909 et mai 1910 – pour des essais en fait – et qui ont été remplacées par la MKII suite à ces essais justement. Seulement 20.000 produites pour cette série d’essai.

Poignée en bois de noyer rouge nord américain excellent état avec peu de traces de manipulation et des marquages encore bien lisibles – Vis en excellent état – Elle porte bien estampé dans le bois à droite le marquage “à la Grenade” de l’US ordonnance avec la mention “US”  – Le pommeau porte bien à droite (en TBE et très lisible) le classique “Ross Rifle Co – Quebec – Patented 1907” sur trois lignes et à gauche le très beau “Broad arrow” dans le cercle pour le Canada encore possession de la Couronne – Surtout on voit clairement sa date de fabrication “04/10” pour avril 1910. C’est donc une des toutes dernières. Aucune oxydation ou piqûre. Marques d’inspection canadienne “8” couronné et “4” couronné sur la soie et le pommeau. Bouton poussoir fonctionnel évidemment. Très très belle.

La lame est du type large genre Bowie Knife, très large, et ressemble à un couteau de chasse ce qui n’a rien d’étonnant pour des canadiens. Mais elle ne finit pas en pointe effilée comme sur la MKII. Elle est dans sa bonne forme et sa longueur d’origine sans aucune traces d’oxydation. Les baïonnettes Ross sont souvent en état très moyen sous nos climats et celle-ci est parfaite.

Le fourreau est juste très beau. Il est bien du 1er type aussi avec sa bouterolle terminale. Il a encore ses marquages canadiens au dos du porte-fourreau et l’US ordonnance grenade sur l’avant. Toutes les coutures sont en place et bien solides. Très rare dans cet état de fraicheur pour un fourreau en cuir de 112 ans…Mériterait juste un poil de crème neutre de qualité pour chaussures pour être quasi parfait.

Au final une rare et très belle pièce, très difficile à trouver dans cet état de fraicheur et d’homogénéité – aucune retouche ou modification depuis 1917/1918 notamment au niveau du fourreau et porte-fourreau – un exemplaire parfait et rare de collection pour un collectionneur sérieux de baïonnettes 1914 – 1918, américaines ou du Commonwealth.

Arme non classée au CSI mais interdite de vente aux mineurs : CNI obligatoire

 

close

Ne manquez pas nos nouveautés entrées en stock récemment !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.